Nos randonnées

club de randonnée pédestre a Carros

 

La tour de guet de l’Arpille 18 avril 2013

Classé dans : Non classé — randoazur @ 21 h 41 min

Deux options proposées pour cette randonnée, les uns partant du village du Mas pour le parcours le plus difficile, et les autres quelques kilométres plus haut au niveau de la balise 109 en empruntant la piste forestière qui permet le ravitaillement de la tour de Guet, tout le monde se retrouvant à hauteur de la balise 111 pour un pique-nique réparateur. A noter que les derniers hectomètres pour arriver au sommet se sont effectués sur une piste fortement enneigée.

Parcours 1 – dénivelé: 800 m – distance: 13,5 Km A/R

Parcours 2 – dénivelé: 540 m – distance: 15 Km A/R

L’Arpille (1686 m) un sommet qui en impose, dès le départ du village du Mas, il se dresse majestueux au loin, planté de sa tour de guet, poste d’observation idéal pour les guetteurs de feux de forêt. Du sommet un panorama à 360° s’offre aux visiteurs avec des vues toutes plus belles les unes que les autres, et au loin les cimes enneigées de l’Arc Alpin.

La tour de guet de l'Arpille arpille-150x150   0032-150x150   0141-150x150   0211-150x150   dscn3055-150x150   dscn3063-150x150   dscn3065-150x150   032-150x150

 

 

1 Commentaire

  1.  
    J.Claude Odet
    J.Claude Odet écrit:

    Je ne sais plus qui a dit : « des sommets il en est comme des hommes, parfois l’on y trouve de forte personnalité. »
    Conquérir l’Arpille en votre compagnie… Amis, fut d’abord une épreuve ! Qui devint une belle preuve.
    Oui ! Nous faisions chenille… « Point de fin a cette montée. »
    Mais tout au long de l’effort nous n’avons pas démérité.
    Quand la tête stoppait, afin que la queue rejoigne;
    que chacun fasse anneau dans ce corps accordéon :
    faits de sourires, de soupirs, mais toujours pour gravir.
    Bref ! Tout au long de cette montée;
    dans le plaisir et l’harmonie j’ai baigné.
    (Sans vous… Ami, cela n’aurait pas été !)
    « Soyez –en loués. »
    Puis au sommet nous voici !
    Une fois reposés, rassasiés…
    Le temps de redescendre est arrivé.
    Comme mes mots qui sur ce papier, caracolent et sautent : je dégringole la côte ;
    et prends conscience d’une certaine lassitude …
    Mais ! C’est dans une belle finale, ou la voiture gourmande avale :
    chaussures, sacs, bâtons et randonneurs…
    Que je prends conscience d’une sensation :
    nommons là :
    Bonheur de l’avoir fait !
    À jeudi, pour une autre ballade

    Jean-Claude Odet

Commenter

 
 

Aufonddesfilets |
Calvissonrocchallenge |
Dausezhuyin |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mlfoot
| Planetesports
| site officiel de l'U-S...